Méthodes d'analyse

TERA Environnement dispose de deux laboratoires équipés d’instruments d’analyses complémentaires. De cette façon, les analystes sont en mesure de répondre à de nombreuses problématiques liées à la contamination chimique.

Les techniques expliquées ici sont mises en oeuvre pour vous fournir les résultats d’analyses les plus fiables possibles.


La chromatographie

La chromatographie est une méthode de séparation fréquemment applicable, selon la phase stationnaire de la colonne utilisée pour l’analyse.

Chromatographie en phase gazeuse (GC : Gaz chromatography)

Analyse des espèces organiques, notamment la fraction volatile.

Chez TERA Environnement : ATD/GC/MS (4 instruments Perkin Elmer)

Chromatographie ionique (CI)

Les molécules sont séparées en fonction de leur charge (échange d’ions sur résine)

Analyses des acides et des bases dans l’air et l’eau : acides carboxyliques, Amines (azotés), Bases, Minéraux.

Chez TERA Environnement :         

- Passeur AS

- ICS 2500 (analyse des anions)

- DX600 (analyse des amines)

- DX320 (analyse des cations et des minéraux)

Chromatographie en phase liquide haute performance (HPLC)

La phase mobile est liquide (un ou plusieurs solvants).

Applications : analyse des composés organiques volatils dans l’air : Aldéhydes, Cétones, Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques, pesticides.

Chez TERA Environnement : HPLC avec détecteur fluorimétrique séries 200 et détecteur à barrettes de diodes DAD séries 200


La spectrométrie

On parle communément de spectrométrie de masse, dans la mesure où cette technique permet de détecter et de quantifier les molécules ciblées par mesure de leur masse, puis de caractériser la structure chimique de ces dernières. Cette méthode permet de quantifier simultanément quasiment toutes les molécules d’intérêt.

Spectrophotométrie Ultraviolet-visible 

Principe : Les molécules sont soumises à un rayonnement lumineux

Applications : analyse de l’ozone (O3) et du sulfure d’hydrogène (H2S)

Chez TERA Environnement : UV Visible Spectrophotometer - Cary 50 Concentration

Spectrométrie de masse couplée à un plasma inductif (ICP MS)

Principe : les molécules sont excitées par ionisation, puis séparées selon leur masse.

Applications : métaux, alcalins, alcalino-terreux, etc. (environ 50 espèces)

Chez TERA Environnement : Elan DRC II Perkin Elmer

Spectrométrie d’émission optique par plasma à couplage inductif (ICP OES)

Principe : les molécules sont excitées par ionisation, puis séparées selon leur masse. La lumière émise par l’élément est mesurée, puis comparée à l’étalon.

Applications : analyse d’un très grand nombre d’éléments (environ 50 espèces, domaines de l’environnement, des hautes technologies, de la santé, etc.)

Chez TERA Environnement : Optima 2100 DV


La chromatographie couplée à un spectromètre de masse (GCMS)

Le couplage des deux méthodes est très avantageux : le chromatographe en phase gazeuse sépare les différents constituants du mélange, tandis que le spectromètre fournit la masse des éléments, permettant ainsi de les identifier.

Désorption thermique par chromatographie en phase gazeuse couplée à un spectromètre de masse

Analyse thermique différentielle (ATD). On calcule la différence de température entre l’échantillon et l’étalon.

Dosage des COV pour de faibles concentrations.

Désorption chimique par chromatographie en phase gazeuse couplée à un spectromètre de masse

Un champ électromagnétique agit sur les molécules ionisées.


Dégazage/Extraction

Extraction solide/liquide (extraction chimique)

On a recours à cette méthode pour extraire les composés présents sur un matériau solide en les faisant passer par un solvant liquide.

On utilise par exemple un Soxhlet :

Extraction thermique

L’opération a lieu sous un flux de gaz inerte.


La titration (ou titrage)

Cette technique d’analyse consiste à provoquer une réaction chimique entre différents éléments afin de déterminer le titre d’une solution, c’est-à-dire la concentration en espèces chimiques de cette solution.

Oxydo-réduction

Le titrage par oxydo-réduction consiste en un transfert d’électrons entre un “oxydant” (élément capable de capter les électrons), et un “réducteur”(élément cédant ses électrons).

Titration acido-basique

La réaction acido-basique entrâine un transfert d’ions entre la base (espèce chimique qui capte les ions) et l’acide (espèce qui cède ses ions).

TERA Environnement
© TERA Environnement | Mentions légales | Crédits | Espace privé | Contact