Qualité de l'air intérieur

La Qualité de l’Air Intérieur est une préoccupation majeure de santé publique, car l'ensemble de la population est concerné, et plus particulièrement les personnes sensibles et fragiles.  Les sources de pollution de l’air intérieur sont multiples : l’air extérieur, certains matériaux de construction, les appareils à combustion, l'ameublement, les produits d’entretien et de bricolage, l’activité humaine, le mode de vie des occupants, les bio contaminants, etc.

TERA Environnement, partenaire des diagnostics de QAI :

Un diagnostic de la Qualité de l’air est complet s’il tient compte des paramètres de natures physique, biologique et chimique. Notre société, en tant que spécialiste de la caractérisation des polluants chimiques et de la recherche des sources de ces polluants, apporte un soutien précieux aux bureaux d’études en environnement et aux consultants. Au-delà de l’accompagnement, le laboratoire fournit les solutions d’échantillonnage les mieux adaptées et effectue en routine une large gamme d’analyses des polluants de l’air intérieur.

Voir aussi Odeurs


Règlementation

Les prestations proposées pour la qualité de l’air intérieur sont conformes aux textes suivants :

- Décret n°2011-1727 du 2 décembre 2011 relatif aux valeurs-guides pour l'air intérieur pour le formaldéhyde et le benzène

- Décret n°2012-14 du 5 janvier 2012 relatif à l’évaluation des moyens d’aération et à la mesure des polluants effectuées au titre de la surveillance de la qualité de l’air intérieur de certains établissements recevant du public


Substances prioritaires :

Dans les écoles :

6 substances « Hautement Prioritaires » (Groupe A : IH ≥ 15) : formaldéhyde, benzène, acétaldéhyde, PM10 et PM2,5, chrome

28 substances « Très Prioritaires » (Groupe B : IH ≥ 10) : tétrachloroéthylène, trichloroéthylène, éthylbenzène, 1,4-dichlorobenzène, acroléine, dioxyde d'azote, benzo[a]pyrène, toluène, chloroforme, hydrocarbures aromatiques polycycliques (mélange exprimé en équivalent toxique de BaP), di-2-éthylhexylphtalate, aluminium, nickel, benzo[a]anthracène, benzo[b]fluoranthène, benzo[k]fluoranthène, chrysène, dibenzo[a,h]anthracène, indeno[1,2,3-cd]pyrène, éthanol, décabromodiphényle éther, chlore, manganèse, pyrène, tétrachlorure de carbone, propionaldéhyde, silicium et plomb.

Dans les bureaux :

5 substances « Hautement Prioritaires » (Groupe A : IH ≥ 15) : benzène, PM2,5, mélange de PCB, éthylbenzène et formaldéhyde.

16 substances « Très Prioritaires » (Groupe B : IH ≥ 10) : toluène, 1,4-dichlorobenzène, dichlorométhane, cadmium, décabromodiphényle éther, xylènes (o/m/p), acétaldéhyde, isoprène, chlore, cuivre, nickel, plomb, furfural, manganèse, tétrachloroéthylène, chlorométhane.


Normes relatives au diagnostic QAI :

Pour le calcul de l’indice de confinement, les prélèvements sont effectués selon la norme NF EN ISO 16000-26 : Air intérieur, Partie 26 : Stratégie d’échantillonnage du dioxyde de Carbone (CO₂).

Les analyses sont réalisées selon les normes suivantes :

NF EN ISO 16000-4 : Air intérieur, Partie 4 : Dosage du formaldéhyde – Méthode par échantillonnage diffusif.

NF EN ISO 16017-2 : Air intérieur, air ambiant et air des lieux de travail - Echantillonnage et analyse des composés organiques volatils par tube à adsorption/désorption thermique/chromatographie en phase gazeuse sur capillaire, Partie 1 : Echantillonnage par diffusion.

NF EN 50543 : Matériels électroniques portables et transportables de détection et de mesure de dioxyde de carbone et/ou monoxyde de carbone dans l’air ambiant intérieur des locaux – Exigences et méthodes d’essais.

Notre laboratoire respecte les critères de performances suivants :

 

·         Limite de quantification < 2 µg/m3 pour le formaldéhyde

·         Limite de quantification < 0,4 µg/m3 pour le benzène

·         Indice de confinement < 3 pour le dioxyde de carbone


 

L’indice de confinement dans les Bâtiments Recevant du Public

L’indice de confinement est basé sur la mesure en continu d’une concentration en dioxyde de carbone dans l’air (exprimée en parties par millions : ppm) du lundi matin au vendredi soir. Le pas de temps d’enregistrement doit être de 5 ou 10 minutes.

Pour le calcul de l’indice, seules les valeurs de concentrations mesurées pendant la présence des enfants sont prises en compte.

Les valeurs de dioxyde de carbone correspondant aux périodes retenues sont ensuite séparées en trois classes selon leur niveau :

·         Nombre de valeurs inférieures à 1000 ppm

·         Nombre de valeurs comprises entre 1000 et 1700 ppm

·         Nombre de valeurs supérieures à 1700 ppm

Source : Annexe 3 du décret n° n°2011-1728 du 2 décembre 2011


Supports de prélèvement :

  • Cartouches Radiello®
  • Canister SilcoCan™
  • Préleveur SyPACV2

+ d’infos sur l’échantillonnage

Analyseurs et appareils de mesure :

  • Q-trak™
  • Détecteur portable de COV ppbRAE (RAE Systems)
  • Analyseur de poussières actif PDR 1500
  • Kit Profil’Air® pour formaldéhyde (Solution Ethera)

Recherche de sources

  • Micro chambre de dégazage couplée à la chromatographie gazeuse
  • Indoor Source Tracking - Formaldéhyde (Badge passif pour mesure des émissions de formaldéhyde)

Paramètres identifiables :

  • CO-CO₂
  • Température
  • Hygrométrie
  • Pression atmosphérique
  • Vitesse
  • Composés chimiques
  • PM10 - PM5 - PM2,5 - PM1

Polluants cibles :

  • Aldéhydes
  • Acides
  • Ammoniac (NH3)
  • Benzène, Toluène, Ethyl-benzène, Xylènes (BTEX)
  • Composés organiques volatils (COV)
  • Phtalates

+ d’infos sur les polluants chimiques

Méthodes d’analyse :

  • Chromatographie ionique
  • Chromatographie en phase gazeuse
  • Chromatographie en phase liquide
  • Spectrométrie

TERA Environnement
© TERA Environnement | Mentions légales | Crédits | Espace privé | Contact